( 2 Votes ) 

 

C’était l’un des grands chantiers des cinq ans de mandat de Jean-Yves Le Drian à l’hôtel de Brienne. Le ministre de la défense a mis la dernière main à sa stratégie cyberdéfense en officialisant le 12 décembre à Bruz (Ille-et-Villaine) la création d’une sorte de quatrième armée, à côté de l’armée de terre, la marine et l’armée de l’air, pour le combat dans le cyberespace. Cette force d’un nouveau genre, forte de 2.600 militaires à l’horizon 2019, sera dirigée par un commandeur cyber, un poste nouvellement créé qui sera directement rattaché au chef d’état-major des armées. Avec les 600 experts cyber de la Direction générale de l’armement, la force cyber française atteindra 3.200 agents à la fin de la loi de programmation militaire, le double du chiffre de 2012. "Ces forces seront complétées par 4.400 réservistes de cyberdéfense, soit 4.000 réservistes citoyens de cyberdéfense, et 400 réservistes opérationnels", a indiqué Jean-Yves Le Drian.

source : Challenge 

 

lire la suite : Ici 

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Soutenez nos Marsouins

 

 

Billetterie

 


 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 50 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook