( 1 Vote ) 

 

 

 

En pleine mutation, le pays pourrait devenir une nouvelle « porte » de l’Afrique. S’y pressent déjà les grands acteurs commerciaux, politique et militaires du monde. A commencer par la Chine, qui place à Djibouti sa première présence militaire lointaine

 

Devant Djibouti, la mer ne sent pas la mer, mais exhale un parfum de grues et de bé- ton, de milliards de dollars, d’empoignades géopolitiques et de nouvelles routes commerciales planétaires. Visage parmi d’autres de ce monde en métamorphose, un port immense est en train de sortir de la roche à Doraleh, aux portes de la capitale. Là, un travailleur chinois en chapeau de paille conique a jeté sa ligne de pêche au milieu de cubes en béton hauts comme des immeubles. L’assemblage cyclopéen de ces blocs formera demain l’alignement des quais du port multifonction. Sur ces 690 hectares devrait s’ouvrir une nouvelle « porte » de l’Afrique. Non loin, un militaire chinois casqué garde l’entrée d’une implantation militaire en construction

jean-philippe rémy

 

 

lire la suite : Ici 

source le monde 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Soutenez nos Marsouins

 

 

Billetterie

 


 

Recherchez !

Connexion

Qui est en ligne ?

Nous avons 75 invités et aucun membre en ligne

Nous sommes sur Facebook